Pour mon arrière saison, – Je ne vois et n’envisage, – Que le malheur d’être sage. Chaulieu Guillaume Amfrye, abbé de

Pour mon arrière saison, – Je ne vois et n’envisage, – Que le malheur d’être sage.
Sur la goutte
Citations de Guillaume Amfrye, abbé de Chaulieu
Guillaume Amfrye, abbé de Chaulieu