Pour ma part, je trouvais plus honnête qu’une femme suivît librement et passionnément son instinct, Zweig Stefan

Pour ma part, je trouvais plus honnête qu’une femme suivît librement et passionnément son instinct, au lieu, comme c’est généralement le cas, de tromper son mari dans ses propres bras, les yeux fermés.
Vingt-quatre Heures de la vie d’une femme (1929)
Citations de Stefan Zweig
Stefan Zweig

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.