Pour garder sa pression, il brûlait à quai, immobile, des tonnes et des tonnes de charbon, dans les Vercel Roger

Pour garder sa pression, il brûlait à quai, immobile, des tonnes et des tonnes de charbon, dans les foyers de ses trois chaudières, devant lesquelles veillaient toujours trois chauffeurs.
Remorques (1935)
Citations de Roger Vercel
Roger Vercel

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.