Plus on diminue le nombre des principes d’une science, plus on leur donne d’étendue, puisque, l’obje Alembert Jean le Rond d’

Plus on diminue le nombre des principes d’une science, plus on leur donne d’étendue, puisque, l’objet d’une science étant nécessairement déterminé, les principes appliqués à cet objet seront d’autant plus féconds qu’ils seront en plus petit nombre.
Discours préliminaire à l’Encyclopédie (1751)
Citations de Jean le Rond d’Alembert
Jean le Rond d’Alembert