Plus on aime, plus on souffre. La somme des douleurs possibles pour chaque âme est proportionnelle à Amiel Henri Frédéric

Plus on aime, plus on souffre. La somme des douleurs possibles pour chaque âme est proportionnelle à son degré de perfection.
Journal intime, 10 février 1846
Citations de Henri-Frédéric Amiel
Henri-Frédéric Amiel

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.