Pensans tousjours à l’advenir, et attendans à quelle fin et à quelle issue la fortune conduira l’env Amyot Jacques

Ajouter un commentaire

Pensans tousjours à l’ advenir, et attendans à quelle fin et à quelle issue la fortune conduira l’ envie de prosperité presente.
Paul-Aemile, 45
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot

Laisser une réponse