Pauvre petite tête d’homme amoureuse de bornes, pourquoi supposer l’infini serait-il supposer Dieu? Scutenaire Louis

Pauvre petite tête d’homme amoureuse de bornes, pourquoi supposer l’infini serait-il supposer Dieu?
Mes inscriptions (1943-1944)
Citations de Louis Scutenaire
Louis Scutenaire