Parfois aussi le dard d’un insecte jaloux – Inquiétait le col des belles sous les branches, – Verlaine Paul

Parfois aussi le dard d’un insecte jaloux
Inquiétait le col des belles sous les branches,
Et c’étaient des éclairs soudains de nuques blanches,
Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous.
Fêtes galantes (1869)
Citations de Paul Verlaine
Paul Verlaine

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.