Par un humble maintien, qu’on estime et qu’on aime, – Adoucissez l’aigreur de vos rivaux jaloux. Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

Par un humble maintien, qu’ on estime et qu’ on aime,
Adoucissez l’ aigreur de vos rivaux jaloux.
Devant eux rentrez en vous-même,
Et ne parlez jamais de vous.
Stances, XXXVIII, Stances ou quatrains, pour tenir lieu de ceux de Pibrac, qui ont un peu vieilli
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse