Par moments, je sentais mes yeux se fermer et ma tête devenir lourde; mais impossible de dormir. Daudet Alphonse

Par moments, je sentais mes yeux se fermer et ma tête devenir lourde; mais impossible de dormir.
Lettres de mon moulin (1866)
Citations de Alphonse Daudet
Alphonse Daudet

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.