Par moments, cela sent furieusement la ménagerie. Adoum, qui s’y connaît, nous montre sur une aire d Gide André

Par moments, cela sent furieusement la ménagerie. Adoum, qui s’y connaît, nous montre sur une aire de sable des traces de lion, toutes fraîches.
Voyage au Congo (1926)
Citations de André Gide
André Gide