On ne possède bien que ce que l’on partage. Tu satisfais enfin, pour la première fois, ce double ins Géraldy Paul Lefèvre, dit Paul

Ajouter un commentaire

On ne possède bien que ce que l’ on partage. Tu satisfais enfin, pour la première fois, ce double instinct qui est en toi de dominer et de servir. Tu te sens regardé. Tu agis moins et mieux.
L’Homme et l’Amour (1951)
Citations de Paul Lefèvre, dit Paul Géraldy
Paul Lefèvre, dit Paul Géraldy

Laisser une réponse