On n’aime plus personne dès qu’on aime. Proust Marcel