On m’a surfait. Me comparer à La Fontaine, c’est un blasphème. M’égaler à Horace, c’est une absurdit Béranger Pierre Jean de

On m’a surfait. Me comparer à La Fontaine, c’est un blasphème. M’égaler à Horace, c’est une absurdité. Toutes ces louanges n’auraient réussi qu’à me rendre ridicule, si, de bonne heure, je ne m’étais habitué à les prendre pour ce qu’elles valaient.
Quelques lettres inédites, A Mme de Solms, 1856
Citations de Pierre Jean de Béranger
Pierre Jean de Béranger

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.