On m’a prêté des discours que je n’ai jamais tenus, et que je n’aurais rien gagné à tenir. Alembert Jean le Rond d’

On m’a prêté des discours que je n’ai jamais tenus, et que je n’aurais rien gagné à tenir.
Lettre à Voltaire, 8 décembre 1763
Citations de Jean le Rond d’Alembert
Jean le Rond d’Alembert