On cesse de s’étonner devant un miracle constant. Gide André

On cesse de s’étonner devant un miracle constant.
Les Nouvelles Nourritures (1935)
Citations de André Gide
André Gide