Oh, les masques… On a toujours trop tendance à penser au visage qu’ils cachent en réalité, c’est l Cortázar Julio

Ajouter un commentaire

Oh, les masques… On a toujours trop tendance à penser au visage qu’ ils cachent en réalité, c’ est le masque qui compte, que ce soit celui-là et non un autre. Dis-moi quel masque tu mets, je te dirai quel visage tu as.
Les Gagnants (1959)
Citations de Julio Cortázar
Julio Cortázar

Laisser une réponse