O morne infini des années venues s’interposer entre hier et aujourd’hui, ô grisaille de la mer sépar Zweig Stefan

O morne infini des années venues s’interposer entre hier et aujourd’hui, ô grisaille de la mer séparant des rivages perpétuellement invisibles, séparant deux coeurs!
Fragment d’une nouvelle
Citations de Stefan Zweig
Stefan Zweig

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.