O mathématiques saintes, puissiez-vous, par votre commerce perpétuel, consoler le reste de mes jours Lautréamont Isidore Ducasse, dit comte de

O mathématiques saintes, puissiez-vous, par votre commerce perpétuel, consoler le reste de mes jours de la méchanceté de l’homme et de l’injustice du Grand-Tout!
Les chants de Maldoror (1869)
Citations de Isidore Ducasse, dit comte de Lautréamont
Isidore Ducasse, dit comte de Lautréamont