O ce travail farouche, âpre, tenace, austère, – Sur les plaines, parmi les mers, au coeur des monts, Verhaeren Emile

O ce travail farouche, âpre, tenace, austère, – Sur les plaines, parmi les mers, au coeur des monts, – Serrant des noeuds partout et rivant ses chaînons – De l’un à l’autre bout de la terre!
La Multiple Splendeur (1906)
Citations de Emile Verhaeren
Emile Verhaeren

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.