Nous avons beau – comme l’arbre qui est né sage – soupçonner les grimaces du destin, nous n’avons pa Chedid Andrée

Ajouter un commentaire

Nous avons beau – comme l’ arbre qui est né sage – soupçonner les grimaces du destin, nous n’ avons pas encore appris à sourire des simples blessures du coeur.
Terre et poésie (1956)
Citations de Andrée Chedid
Andrée Chedid

Laisser une réponse