Nos journaux sont des légendes de ces temps-ci, c’est ainsi qu’on devrait les appeler. On a calculé Lichtenberg Georg Christoph

Nos journaux sont des légendes de ces temps-ci, c’est ainsi qu’on devrait les appeler. On a calculé et trouvé qu’un quart de chaque feuille est rempli avec des comptes rendus de vieux mensonges, et trois quarts avec des relations de mensonges neufs.
Aphorismes (1800-1806)
Citations de Georg Christoph Lichtenberg
Georg Christoph Lichtenberg

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.