Ne vaut-il pas mieux souffrir les tourments de l’absence et s’aimer, que d’être réunis de corps sans Renan Joseph Ernest

1 Commentaire

Ne vaut-il pas mieux souffrir les tourments de l’ absence et s’ aimer, que d’ être réunis de corps sans l’ être de coeur?
Lettres du séminaire (1902)
Citations de Joseph Ernest Renan
Joseph Ernest Renan

Une réponse à “Ne vaut-il pas mieux souffrir les tourments de l’absence et s’aimer, que d’être réunis de corps sans Renan Joseph Ernest”

  1. dicocitations

    Mais l'homme est condamné à se tourmenter soi-même. Il ne sait voir les consolations qui s'offrent, là, à portée de sa main. Il a besoin de toujours se créer de nouvelles angoisses. Moi, tout au moins.

    L'image de pierre, Dino Buzzati
    ( p.90, 10-18 )

    Répondre

Laisser une réponse