Ne soyez pas inexorable à ce fauteuil qui vous tend les bras il y a un quart d’heure; contentez un p Molière Jean-Baptiste Poquelin, dit

Ne soyez pas inexorable à ce fauteuil qui vous tend les bras il y a un quart d’heure; contentez un peu l’envie qu’il a de vous embrasser.
Les Précieuses ridicules (1659), 9, Cathos
Citations de Molière
Molière

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.