Ne hais personne, pas même le méchant. Plains-le, car il ne connaîtra jamais la seule jouissance qui Mirbeau Octave

Ajouter un commentaire

Ne hais personne, pas même le méchant. Plains-le, car il ne connaîtra jamais la seule jouissance qui console de vivre: faire le bien.
Lettres de ma chaumière (1885)
Citations de Octave Mirbeau
Octave Mirbeau

Laisser une réponse