N’oubliez pas que la terre prend plaisir à sentir vos pieds nus et que les vents aspirent à jouer av Gibran Khalil

Ajouter un commentaire

N’ oubliez pas que la terre prend plaisir à sentir vos pieds nus et que les vents aspirent à jouer avec vos cheveux.
Le Prophète (1923)
Citations de Khalil Gibran
Khalil Gibran

Laisser une réponse