Mourir, c’est refuser toute compréhension, et pour toujours, de la part des autres. Kawabata Yasunari

2 Commentaires

Mourir, c’ est refuser toute compréhension, et pour toujours, de la part des autres.
Nuée d’oiseaux blancs (1952)
Citations de Yasunari Kawabata
Yasunari Kawabata

2 réponses à “Mourir, c’est refuser toute compréhension, et pour toujours, de la part des autres. Kawabata Yasunari”

  1. Cochonfucius

    Sauf si c'est un vendredi, sur deux planches de bois…

    Répondre
  2. dicocitations

    Les Belles Endormies de Yasunari Kawabata

    En fait, on parle de passé lointain, mais chez l'homme mémoire et réminiscences ne peuvent sans doute être qualifiées de proches ou lointaines en fonction uniquement de leur date ancienne ou récente. Il peut arriver que, mieux qu'un fait de la veille, un évènement de l'enfance, vieux de soixante années, soit conservé dans notre mémoire et resurgisse de la façon la plus nette et la plus vivante.

    Répondre

Laisser une réponse