Mon Coeur est une horloge oubliée à demeure, – Qui, me sachant défunt, s’obstine à sonner l’heure! Laforgue Jules

1 Commentaire

Mon Coeur est une horloge oubliée à demeure, – Qui, me sachant défunt, s’ obstine à sonner l’ heure!
Les Complaintes (1885)
Citations de Jules Laforgue
Jules Laforgue

Une réponse à “Mon Coeur est une horloge oubliée à demeure, – Qui, me sachant défunt, s’obstine à sonner l’heure! Laforgue Jules”

  1. dicocitations

    * Jules LAFORGUE (1860-1887)

    Guitare

    Astre sans coeur et sans reproche,
    O Maintenon de vieille roche !

    Très-Révérende Supérieure
    Du cloître où l'on ne sait plus l'heure,

    D'un Port-Royal port de Circée
    Où Pascal n'a d'autres Pensées

    Que celles du roseau qui jase
    Ne sait plus quoi, ivre de vase …..

    Oh ! qu'un Philippe de Champaigne,
    Mais né pierrot, vienne et te peigne !

    Un rien, une miniature
    De la largeur d'une tonsure ;

    Ça nous ferait un scapulaire
    Dont le contact anti-solaire,

    Par exemple aux pieds de la femme,
    Ah ! nous serait tout un programme !

    Répondre

Laisser une réponse