Mon centre cède, ma droite recule. Situation excellente, j’attaque. Foch Ferdinand

3 Commentaires

Mon centre cède, ma droite recule. Situation excellente, j’ attaque.
Citations de Ferdinand Foch
Ferdinand Foch

3 réponses à “Mon centre cède, ma droite recule. Situation excellente, j’attaque. Foch Ferdinand”

  1. Jyerre

    Il me semble que cette citation est celle de Joffre au moment de la bataille de la Marne. Elle s'y applique en tout cas parfaitement.

    Répondre
    • dicocitations

      « Mon centre cède, ma droite recule. Situation excellente, j'attaque. » (Première bataille de la Marne – 8 septembre 1914)

      Message de Foch à Joffre pendant la première bataille de la Marne – 8 septembre 1914 : Le Vainqueur de la Guerre (1919) par Raymond Recouly, Ch. 6

      My recent post Georges Rodenbach : Les tristesses

      Répondre
  2. dicocitations

    Citations de Foch :

    « La réalité du champ de bataille est que l'on n'y étudie pas : simplement on fait ce que l'on peut pour appliquer ce que l'on sait. » (1903)
    « La guerre a été perdue parce que le commandement, le pays n'ont pas voulu la gagner. »
    « Les aéroplanes sont des jouets scientifiques intéressants, mais ne présentent pas de valeur militaire. » (1911)
    « Il faut travailler, toujours travailler pour nous tenir au courant, car les moyens évoluent, les solutions sont chaque jour différentes. Faire la guerre prochaine avec les procédés de la dernière, quelle utopie ! Il faudra que le chef d’alors improvise des solutions nouvelles. Travaillez… les improvisations géniales sur le champ de bataille ne sont que le résultat des méditations antérieures. » (conférence à l'École navale – août 1920).
    « Ce n'est pas une paix, c’est un armistice de vingt ans. » (1920)
    « De gouverner, c'est prévoir, on a fait: gouverner, c’est attendre » (Les Cahiers – 1926)
    « J'aime mieux une armée de moutons commandée par un lion qu’une armée de lions commandés par un âne. » (Les Cahiers – 1926)
    « Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… »
    « Mon centre cède, ma droite recule. Situation excellente, j'attaque. » (Première bataille de la Marne – 8 septembre 1914)
    « Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."»
    « Une assemblée pour décider doit avoir un nombre impair, mais trois, c'est déjà trop.»

    Répondre

Laisser une réponse