Mes chers amis, quand je mourrai, – Plantez un saule au cimetière. – J’aime son feuillage éplo Musset Alfred de

Ajouter un commentaire

Mes chers amis, quand je mourrai,
Plantez un saule au cimetière.
J’ aime son feuillage éploré.
Poésies nouvelles (1836-1852), Lucie
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Laisser une réponse