Mais, seigneur (car je sais que cet ami sincère du secret de nos coeurs connoît tout le mystère), vo Racine Jean

Ajouter un commentaire

Mais, seigneur (car je sais que cet ami sincère du secret de nos coeurs connoît tout le mystère), votre deuil est fini, rien n’ arrête vos pas, vous êtes seul enfin, et ne me cherchez pas.
Bérénice (1670), II, 4, Bérénice
Citations de Jean Racine
Jean Racine

Laisser une réponse