Mais n’oublions pas que nos plus ardents révolutionnaires puisèrent leur haine de la société dans de Chateaubriand François René, vicomte de

Mais n’oublions pas que nos plus ardents révolutionnaires puisèrent leur haine de la société dans des disgrâces de nature ou dans des infériorités sociales.
Mémoires d’outre-tombe (1848), Partie 3, Livre 27, Chapitre 6
Citations de François-René de Chateaubriand
François-René de Chateaubriand

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.