Ma jeune âme, un beau soir, curieuse, étourdie, – Du paisible néant imprudemment sortit, – Et gagna Karr Alphonse

Ma jeune âme, un beau soir, curieuse, étourdie, – Du paisible néant imprudemment sortit, – Et gagna cette maladie – Qu’on appelle la vie – Mais dont avec le temps tout le monde guérit.
Le livre de bord : souvenirs, portraits, notes au crayon
Citations de Alphonse Karr
Alphonse Karr