Les troubles des organes déterminent la fécondité de l’esprit: celui qui ne sent pas son corps ne se Cioran Emil Michel

Les troubles des organes déterminent la fécondité de l’esprit: celui qui ne sent pas son corps ne sera jamais en mesure de concevoir une pensée vivante; il attendra en pure perte la surprise avantageuse de quelque inconvénient…
Précis de décomposition (1949), Le penseur d’occasion
Citations de Emil Cioran
Emil Cioran

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.