Les pauvresses, traînant leurs seins maigres et froids, – Soufflaient sur leurs tisons et soufflaien Baudelaire Charles

Les pauvresses, traînant leurs seins maigres et froids, – Soufflaient sur leurs tisons et soufflaient sur leurs doigts.
Les Fleurs du Mal (1857)
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire