Les pauvres gens ne soupçonnent jamais le diable, quand même il les tiendrait à la gorge. Goethe Johann Wolfgang von

Ajouter un commentaire

Les pauvres gens ne soupçonnent jamais le diable, quand même il les tiendrait à la gorge.
Faust (1806)
Citations de Johann Wolfgang von Goethe
Johann Wolfgang von Goethe

Laisser une réponse