Les noirs chagrins m’entraînent au fleuve de l’oubli, au séjour de l’éternel sommeil. Camões Luís Vaz de

Ajouter un commentaire

Les noirs chagrins m’ entraînent au fleuve de l’ oubli, au séjour de l’ éternel sommeil.
Les Lusiades (1572), X
Citations de Luís Vaz de Camões
Luís Vaz de Camões

Laisser une réponse