Les mourants ont les yeux secs; l’orage de la vie se termine par un vent froid. Ils ne savent pas co Jean-Paul Johann Paul Friedrich Richter, dit

Ajouter un commentaire

Les mourants ont les yeux secs; l’ orage de la vie se termine par un vent froid. Ils ne savent pas combien leurs accents entrecoupés pénètrent profondément dans les blessures de nos coeurs.
Pensées extraites de tous les ouvrages de Johann Paul Friedrich Richter dit Jean-Paul
Citations de Johann Paul Friedrich Richter, dit Jean-Paul
Johann Paul Friedrich Richter, dit Jean-Paul

Laisser une réponse