Les mares de vos yeux aux joncs de cils, – O vaillante oisive femme, – Quand donc me renverront-ils Laforgue Jules

Les mares de vos yeux aux joncs de cils, – O vaillante oisive femme, – Quand donc me renverront-ils – La Lune-levante de ma belle âme?
L’Imitation de Notre-Dame la Lune (1886)
Citations de Jules Laforgue
Jules Laforgue