Les Londoniens réservent aux fleurs cette moitié de leur coeur qu’ils n’ont pas donnée aux animaux. Morand Paul

Ajouter un commentaire

Les Londoniens réservent aux fleurs cette moitié de leur coeur qu’ils n’ont pas donnée aux animaux.
Londres (1933)
Citations de Paul Morand
Paul Morand

Laisser une réponse