Les jours s’enfilent et se suivent sans se ressembler. Les plaies se referment; l’oubli atténue la s Ouellette Francine

Les jours s’enfilent et se suivent sans se ressembler. Les plaies se referment; l’oubli atténue la souffrance.
Au nom du père et du fils
Citations de Francine Ouellette
Francine Ouellette

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.