Les journaux regorgent d’histoires de braves gens pris en otage à la banque par des gangsters, mais Morel François

Ajouter un commentaire

Les journaux regorgent d’ histoires de braves gens pris en otage à la banque par des gangsters, mais ils restent muets sur les cas beaucoup plus fréquents de clients pris en otage par leurs banquiers.
L’Air de rien : chroniques (2011)
Citations de François Morel
François Morel

Laisser une réponse