Les Grecs avaient un dieu de l’amour qu’ils appelaient familièrement : Est rosse. Schnerb Claude

Les Grecs avaient un dieu de l’amour qu’ils appelaient familièrement : Est rosse.
L’Humour vert (sous le pseudonyme de Claude Sergent), Éditions Buchet-Chastel, (1964)
Citations de Claude Schnerb
Claude Schnerb

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.