Les grands chargent leurs sépultures – De cent éloges superflus: – Passant, en peu de mots voici mon Gomberville Marin Le Roy, sieur de

Ajouter un commentaire

Les grands chargent leurs sépultures – De cent éloges superflus: – Passant, en peu de mots voici mon aventure: – Ma naissance fut très obscure, – Et ma mort l’ est encore plus.
Epitaphe d’un homme de lettres
Citations de Marin Le Roy, sieur de Gomberville
Marin Le Roy, sieur de Gomberville

Laisser une réponse