Les froids s’adoucissent sous les Zéphyrs, le printemps disparaît sous les pas de l’été, qui périra Horace

Les froids s’adoucissent sous les Zéphyrs, le printemps disparaît sous les pas de l’été, qui périra aussitôt que l’automne, père des fruits, sera venu répandre ses dons, et bientôt cette course ramène l’hiver inactif.
Odes, IV, VII, 9-12
Citations de Horace
Horace

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.