Les fautes des sots sont quelquefois si lourdes et si difficiles à prévoir, qu’elles mettent les sag La Bruyère Jean de

Les fautes des sots sont quelquefois si lourdes et si difficiles à prévoir, qu’elles mettent les sages en défaut, et ne sont utiles qu’à ceux qui les font.
Les Caractères (1696), 62, VI, De l’homme
Citations de Jean de La Bruyère
Jean de La Bruyère