Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables Maistre Joseph de

Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font.
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Citations de Joseph de Maistre
Joseph de Maistre