Les douces courbes innombrables qui font d’un corps de femme, pour l’homme qui en est amoureux, un p Barjavel René

Les douces courbes innombrables qui font d’un corps de femme, pour l’homme qui en est amoureux, un paysage qu’il n’en finit pas de découvrir et que chaque mouvement rend nouveau comme au jour de la création.
Le Grand Secret (1973)
Citations de René Barjavel
René Barjavel

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.