Les delices, estans destituées des choses qui les nourrissent, venoient à se faner petit à petit, et Amyot Jacques

Les delices, estans destituées des choses qui les nourrissent, venoient à se faner petit à petit, et finablement à tomber d’elles mesmes.
Lycurgus, 14
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.