Les bravades enfin sont des discours frivoles, – Et qui songe aux effets néglige les paroles. Corneille Pierre

Les bravades enfin sont des discours frivoles, – Et qui songe aux effets néglige les paroles.
La mort de Pompée (1643)
Citations de Pierre Corneille
Pierre Corneille